happy child

Notre société développe et commercialise un appareil de stimulation des systèmes vasculaire et lymphatique baptisé Thérapie Vasculaire par Stimulation Electrique (TVSE®). Cette stimulation entraîne par différents mécanismes l’augmentation des flux sanguins permettant de revasculariser les tissus insuffisamment irrigués.

01

Fonctionnement

La thérapie vasculaire par stimulation électrique (TVSE) est administrée au moyen d’électrodes en contact avec la peau délivrant un courant électrique basse tension qui conduit à l’activation des cellules des systèmes vasculaire et lymphatique.

Cette activation entraîne cinq réactions physiologiques cliniquement démontrées que sont :

  • La dilatation des vaisseaux.
  • L’accélération de la vitesse de circulation du sang.
  • L’augmentation du tonus vasculaire.
  • L’accélération de la circulation lymphatique.
  • L’action anti-agrégante et fibrinolytique.

Et ceci en l’absence de risque hémorragique contrairement à la totalité des médicaments antiagrégants et anticoagulants prescrits.

Le traitement TVSE est indiqué pour les principales pathologies induites par une carence du système vasculaire.

L’appareil est utilisé par des sportifs professionnels en prévision d’une épreuve et en récupération après un effort musculaire intense.

Le Diavein est également utilisé par des physiothérapeutes dans le cadre de la rééducation post-traumatique ou post-opératoire.

La dilatation des vaisseaux

C’est la première conséquence de la TVSE. La dilatation touche autant les veines que les artères de la totalité du système vasculaire du patient sous traitement mais de manière plus prononcée sur les vaisseaux situés dans les tissus traversés par le courant.

Elle est proportionnelle à la tension délivrée par le courant. Elle atteint son maximum lorsqu’une tension de 35 V est administrée.

Sur le schéma suivant est illustrée la section moyenne de la veine fémorale commune gauche mesurée en fonction de la tension de courant administrée. Les mesures ont été réalisées sur 10 patients sains âgés de 20 ans. En E0 la tension est de 0V, en E1 de 25V en E2 de 35V, en E3 de 45V et en E4 de 0V après 30 minutes d'arrêt de la stimulation.

 

On constate que la dilatation atteint son maximum en E2, soit vers 35V de tension administrée.

La section est alors augmentée d’un tiers par rapport à la mesure faite avant la stimulation.

La vasodilatation est encore plus spectaculaire dans la microcirculation. Elle est illustrée par une mesure réalisée sur une artériole de mésentère de rat avant et pendant la stimulation. Le diamètre de l’artériole augmente d’un tiers soit une section dilatée de 75%.

schema-drepanocythose-01
Arterioles
schema-drepanocythose-02
02

L’accélération de la vitesse de circulation du sang.

La vitesse de circulation du sang augmente dans tous les vaisseaux du patient stimulé par la TVSE mais plus particulièrement dans ceux qui irriguent les tissus traversés par le courant. Elle est proportionnelle à la tension délivrée par le courant.

Elle atteint son maximum lorsqu’une tension de 45 V est administrée. Sur le schéma suivant est illustrée la vitesse de circulation moyenne du sang mesurée dans la veine fémorale commune gauche en fonction de la tension de courant administrée. Les mesures ont été réalisées sur 10 patients sains âgés de 20 ans. En E0 la tension est de 0V, en E1 de 25V en E2 de 35V et en E3 de 45V.

On constate que la vitesse moyenne mesurée atteint son maximum en E3, soit vers 45V de tension administrée.

La vitesse moyenne est alors augmentée de près de 80% par rapport à la mesure faite avant la stimulation. La conséquence de cette augmentation de la vitesse combinée à la dilatation des vaisseaux est le doublement des débits sanguins dans les tissus stimulés par la TVSE.

schema-drepanocythose-03
03

L’augmentation du tonus vasculaire

L’amélioration du tonus vasculaire induit par la TVSE est illustrée par la mesure de la vitesse maximum de circulation du sang dans les vaisseaux qui ont été stimulés pendant 30 minutes.

Sur le schéma suivant est illustrée la vitesse de circulation maximum du sang mesurée dans la veine fémorale commune gauche en fonction de la tension de courant administrée. Les mesures ont été réalisées sur 10 patients sains âgés de 20 ans. En E0 la tension est de 0V, en E1 de 25V en E2 de 35V et en E3 de 45V puis une dernière mesure est réalisée en E4 à 0V, 30 après la fin de la stimulation.

On constate que la vitesse maximum mesurée atteint son apogée en E3, soit vers 45V de tension, mais reste 50% supérieure en E4 à la vitesse initialement mesurée en E0 avant la stimulation. Cette vitesse maximum significativement augmentée constatée alors que les patients ne sont plus stimulés traduit l’amélioration de la tonicité vasculaire qui perdure après la stimulation.

Drainage lymphatique

La TVSE n’agit pas seulement sur le système vasculaire sanguin mais également sur le réseau lymphatique. Une étude clinique menée par l’équipe du docteur Pecking du Centre René Huguenin à St Cloud sur 10 patients souffrant de lymphœdème au bras a conclu à une réduction des volumes des œdèmes de 10% à 40% selon les patients. Des mesures en lymphoscintigraphie ont conclu à une augmentation statistiquement significative de la vitesse de circulation de la lymphe chez les patients traités.

Le professeur Alexander Chao de l’hôpital Tang Tan Tock Seng à Singapour ayant effectué un traitement sur un cas d’éléphantiasis touchant la jambe d’un patient a constaté une réduction de la circonférence de 2 cm à la cheville et de 7 cm au mollet après 5 séances de traitement TVSE

L’action antiagrégante et fibrinolytique

L’action antiagrégante de la TVSE est la propriété la plus spectaculaire de ce traitement dans la mesure où elle modifie de manière très significative les facteurs de coagulation des patients en agissant principalement sur l’agrégation plaquettaire.

Dans une étude pré-clinique menée sur des rats, le professeur Doutremepuich a constaté une baisse significative du fibrinogène sur les animaux stimulés par TVSE supérieure à celle mesurée sur les animaux traités à l’héparine non fractionnée (UFH) :

L’incidence de la stimulation TVSE sur l’agrégation plaquettaire a également été mesurée comparativement à l’héparine avec cette fois ci-une baisse très significative. 

La conséquence de cette modification des facteurs de coagulation est une fluidification du sang protégeant les patients stimulés contre la survenue de thromboses veineuses (caillot de sang obturant une veine).

Dans une étude clinique réalisée sur 300 patients opérés d’une prothèse de hanche à l’hôpital Saint Philibert à LOMME, le Dr. Prévôt a constaté une chute de 83% des cas de thrombose chez les patients sous TVSE et 100% des cas d’embolies pulmonaires par rapport au groupe contrôle.

Un petit film de 10 secondes illustrant la lyse (dissoudre) d'un thrombus (caillot de sang) dans une artériole peut être visionné dans le lien ci-dessous.

Nous développons plusieurs essais cliniques pour démontrer l’efficacité de la TVSE pour le traitement d’une maladie génétique du sang appelé Drépanocytose.

Action antiagrégante
taux-de-fibrogène
Agregation-plaquettaire

Lyse d'un thrombus

La technologie TVSE est en mesure de restaurer la circulation sanguine dans les petits vaisseaux obturés par des thrombus (caillot) dans un temps record comme l'illustre cette vidéo


04

Références bibliographiques

  1. Prévention de la maladie thrombombolique veineuse périopératoire et obstétricale. Recommandations pour la  Pratique Clinique. SFAR 2005.
     
  2. Geerts W.H., Bergqvit D., Pineo G.F., Heit J.A., Samama C.M. Lassen MR., Colwell C.W. –Prevention of venous  thromboembolism: American College of Chest Physicians Evidence‐Based Clinical Practice Guidelines (8th  edition) Chest 2008 ; 133: 381‐453
     
  3. Méthode Originale d’Evaluation par Doppler Pulsé des effets Hémodynamiques d’un Instrument de Stimulation Electrique à très Basse Fréquence le « DataVein® ».  J.‐. Audelan*, C. Sainte Beuve*. Hôpital Jean Verdier, APHP
     
  4. PREVOT‐HARLE‐VINCHON-MOLLARD 1992 Rome World Congress of Angiology : Does ©TVT reduce DVT.THROMBOSIS RESEARCH Vol 65, supp 1 , 1992 
     
  5. MICHAUD‐PATERNO ; F‐ VAN DREDEN ; P‐SAMAMA MM, Rôle d'un stimulateur électrique externe,  le DataVein®, sur la fibrinolyse. Annales Françaises d’Anesthésie Réanimation 1994 ;13 : 243  
     
  6. Doutremepuich, O.Aguejouf & All.  Effects of External Electrical Stimulation on Laser‐Beam6Induced  Experimental Thrombosis, Pathophyol Haemost Thromb 2006 :35.364-369 Doi: 10.1159/000097690.
     
  7. Un nouvel Instrument DataVein® pour le traitement des Lymphœdèmes. A.P. PECKING, R.V. CLUZAN, G. MISEREY,  1988 Elsevier Science Publishers B.V.[Biomedical Division] ‐ Progress in Lymphology ‐ XI.h. Parsh, editor.
     
  8. Effects of intermittent Electrical Stimulations on muscle catabolism in intensive Care Patients. P. Bouletreau& All, Journal of Parenteral and Enteral Nutrition 01486071/87/ 1106.0552302.00.20 Vol 11, N
     
  9. Evolution de la Consommation d’Oxygène au cours d’un Exercice Imposé par des Stimulations Electriques. Dominique CHASSARD Th. Med. : Lyon : 1987 Président du Jury Monsieur le Professeur Bouletreau. 
     
  10. CHAILLET‐NEIDHARDT‐Prévention de la maladie thromboembolique post opératoire par  électrostimulation musculaire en chirurgie gynécologique. Urgences 1989
     
  11. MURO‐Collège of Tokyo Pharmacy ‐ 1991 Japan Sports Medicine Congress.  Electrical stimulation of the calf to reduce oedemas with DataVein®. 
     
  12. Prévention de la maladie Thromboembolique par stimulation électrique externe des membres inférieurs.
     
  13. Etude comparative avec l’héparinate de calcium chez 161 patients.  MargheritaLAMBERTI    Th. Med. : Paris  Université René Descartes, Faculté de Médecine Necker Enfants Malades, Président du Jury Monsieur le  Professeur Bourdarias 
     
  14. Utilisation et Intérêt du DynaVein®  dans le Traitement de l’Insuffisance Veineuse et Lymphatique Pascale BRU COZON Th. Montpellier1, FACULTE DE MEDECINE     Président du Jury : Monsieur le Professeur JANBON
     
  15. Etude Préliminaire de l’Utilisation du DataVein® dans un service de Médecine Métabolique et Diabétologie, Rémy RIBOT, Centre Médico chirurgical, 30240 GRAU DU ROI
     
  16. Prévention de la maladie thrombo emboliq ue par thérapie Vasculaire Transcutanée des membres inférieurs, étude préliminaire. CHU Ambroise Paré, APHP Fouache, Goupil, Bruneau, Leroy T erquem, Belkaid , Hoze et Bourdarias. H. Gue ne
05

TVSE et drépanocytose

Les résultats cliniques obtenus jusqu’à présent ne sont que préliminaires et incomplets et ne préjugent en aucun cas d’une potentielle efficacité avérée de ce traitement sur la maladie et sur les symptômes qui y sont associés.
Seules des investigations cliniques complémentaires répondant aux bonnes pratiques cliniques pourront démontrer ou infirmer l’efficacité de la TVSE pour la prise en charge de la drépanocytose et de ses conséquences.

La mutation de l’hémoglobine chez les malades de la drépanocytose a de multiples conséquences délétères sur la performance du système vasculaire. Ceci se traduit par une croissance moins rapide des enfants, une anémie chronique, des organes moins bien irrigués et moins bien oxygénés entraînant au mieux de la fatigue et des essoufflements et au pire des infections grave et/ou des crises vaso-occlusives très douloureuses plus ou moins fréquentes.

Les premières investigations cliniques menées sur quelques patients drépanocytaires suivant un traitement TVSE quotidien de 20 à 30 minutes ont conduit chez certains d’entre eux à une réduction significative de la fréquence des crises et de l’intensité des douleurs chroniques. Certains patients ont également connu une amélioration sur le plan de la fatigue et de l’essoufflement chronique dont ils souffraient.

Ces résultats nous ont encouragé à mener des investigations cliniques sur des patients en crise. Selon l’état actuel des connaissances scientifiques et médicales, le processus de survenue des crises vaso-occlusives drépanocytaires est multifactoriel impliquant :

  1. l’adhésion des globules rouges à la paroi des vaisseaux, avec pour conséquence le ralentissement des flux sanguins,
  2. l’augmentation de l’agrégation plaquettaire avec pour conséquence la formation de petits caillots de sang (thrombus)
  3. la réduction du diamètre des vaisseaux sanguins (vasoconstriction)
  4. et la survenue d’un processus inflammatoire.

Nous avons cliniquement démontré que le traitement TVSE entraîne chez des personnes saines et chez des drépanocytaires en crise, une augmentation significative de la vitesse de circulation du sang, la dilatation des vaisseaux sanguins et une baisse substantielle de l’agrégation plaquettaire. Ces propriétés cliniques permettent d’agir sur 3 des 4 facteurs provoquant les crises drépanocytaires, à l’exception du processus inflammatoire. Il nous a paru logique d’associer un médicament anti inflammatoire au protocole de soin TVSE.

Nos premières investigations cliniques ont porté sur le traitement de 15 patients en crise vaso-occlusive sévère (douleur supérieure à 6 sur une échelle EVA graduée de 0 (min) à 10 (max)). Le traitement administré incluait 4 heures de stimulation par TVSE et la prise de Diclofénac (anti inflammatoire). Lors de cette étude, un tiers des patients sont totalement sortis de crise 2 heures après le début du traitement et un autre tiers après 6 heures. Aucun des 10 patients du groupe contrôle ne recevant que le traitement anti-inflammatoire n’était sorti de crise après 18 heures.

Ces résultats, bien que n’ayant pas été collectés avec toute la rigueur scientifique et méthodologique nécessaire, nous encouragent à engager des études cliniques répondant aux standards internationaux et permettant, nous l’espérons, de confirmer la capacité de l’association du traitement TVSE et d’un antiinflammatoire à juguler les crises vaso-occlusives.

06

Tutorial d’un traitement

Besoin d'une information ?


Notre projet vous intéresse, vous souhaitez investir ou tout simplement participer et aider les malades. Complétez le formulaire et nous vous répondrons rapidement !